( 18 février, 2014 )

L’amitie

L’amitié c’est une pause
Sur le chemin de la vie,
Un temps où l’on se régénère
A la fontaine vive de la complicité.

C’est un temps de partage
De douce plénitude
Où l’on refait le monde
En meme temps que soi-meme,
Selon son idéal.

L’amitié c’est comme
Une flamme un soir d’hiver,
Une source un jour d’été.

L’amitié c’est un oiseau libre
Qui ne s’envole pas
Parce qu’il se sent bien.

( 18 février, 2014 )

Petit bonheur deviendra grand

Bonjour petit prince,
Tu aurais pu t’appeler Désiré
Tellement ta venue était compliquée.

Le médecin avait décidé
Que tu étais condamné,
Mais le destin s’en est mélé,
Ce n’était pas gagné.

Tes parents n’avaient pas accepté,
Et tout de méme tu es arrivé,
En bonne santé.

Premiers mois, premiers sourires,
Premiers calins,baisers sucrés.
Petit bébé potelé,
Tu nous a donné
Tout le bonheur espéré.

Maintenant tu as grandi,
Tout va bien,
Tout est réglé,
Tu fais la joie de toute la famille.

Petit Titoine,
Petit fils adoré,
Je te regarde courir et t’amuser,
Tant de bonheur feutré…

( 18 février, 2014 )

Viens je t’emmene

Viens, je t’emmène vers l’océan
Et tout là-bas mon coeur t’attend,
Et tous les deux, on f’ra l’serment
De nous aimer tous les printemps!

Viens je t’emmène mon cher amour
On s’est juré de s’aimer toujours,
Viens je t’emmène sur mon cheval blanc
Toi qui es la cause de tous mes tourments.

Viens je t’emmène vers le temps
Pour profiter de tous les moments,
De tous les instants de la vie,éternellement!

Viens je t’emmène!!!

( 18 février, 2014 )

christophe

Créatif, avec tes mains, tout prend vie.

Heureux, tu apprécies à fond la vie.

Réno Jean, à qui tu ressembles étrangement.

Intéressé, passionné par tout ce qui est ton métier.

Soumis, ah non, là, c’est du compromis:

Tetu, allant au bout de tes reves!

Omniprésent à tous les instants!

Pudique,gardant pour toi tes blessures.

Hilare en lisant une bande dessinée rigolote!

Encore et toujours tu es mon fils chéri.

( 18 février, 2014 )

Une petite plume!

 

 

J’ai, parait-il un « petit » talent
Pour tout ce qui est écriture,
Oh! pas toujours, cela dépend du moment,
Puis, un jour, sans savoir pourquoi,
Juste un mot, une rime, un geste,un sourire,
Cela me provoque un déclic.

Mille idées surviennent en meme temps,
Je n’y comprend plus rien, assurément,
Ca peut etre le matin souvent,
Ca peut etre le soir parfois,
Ca peut etre la nuit, lors de mes insomnies,
Alors j’écris un peu tout et n’importe quoi.

Il faut alors faire un choix,
Structurer, personnaliser, faire rimer
Pour que cela ait un sens,
Qui de l’émotion de la situation,
Qui de l’émotion du moment,
Qui de l’émotion de mon coeur aimant.

Pour que celui qui me lira,
Y trouve quelque intéret, quelque émotion,
Lui rappelant peut-etre la meme situation.

Je suis, de toute façon heureuse
Que quelques amis poètes
Trouvent mes poèmes jolis
Alors je leur dis merci
De me lire en passant par ici.

( 18 février, 2014 )

La danse des flocons blancs

 

 

La neige fait danser
Tous ses flocons neigés.

Vient se meler le vent
Au bal des flocons blancs.

Prends la main d’un flocon
Et danse en tourbillon.

L’emporte loin d’ici
Et en fait son ami.

C’est Noel
La belle fete de Noel
La fete des flocons blancs.

 

( 18 février, 2014 )

Jour de toussaint

J’aime, le jour de la Toussaint
Me promener dans ce lieu saint
Qu’est le cimetière de mon quartier,
Envahi ce jour-là de mille couleurs
Que nimbe un chaud rayon de soleil
De ces dernières belles journées d’automne.

Mes etres chers sont là,
Tout près, tout près de moi,
Et semblent dire je suis là,
Je suis bien, je te vois.

Fermer les yeux quelques instants
Pour mieux savourer ce tendre moment,
Le temps est alors suspendu
Comme un oiseau des cieux descendu.

Puis, je me reprend, regrettant l’instant d’avant,
Je me laisse encore un peu bercer par cette douce présence
Pour pouvoir de nouveau affronter l’absence,
Et je repars alors vers ma propre errance.

( 17 février, 2014 )

Une rose rouge

Une rose rouge pour toi mon ami
Une rose pour te dire toujours.

Tous les jours que Dieu fait
Toujours je t’aimerai.

Tu es parti là-bas
Et moi, je suis là, ici bas.

Je pense à toi mon ami
Que jamais je n’oublierai.

Tu es toujours dans mes pensées
Le jour, la nuit, tu es près de moi,
Je vis au travers de toi.

C’est à toi que je confiais toute mes pensées,
Mes désirs, mes peines, mes joies.
Toi qui me comprenais,
Jamais tu ne jugeais.

J’ai eu la chance de connaitre avec toi
Une amitié sans faille.
Tous les trésors, tous les diamants,
je les ai connus avec toi.

Tu étais ma lumière
Sur cette terre
Tu seras dans mon coeur vivant
Jusqu’à la fin des temps.

( 17 février, 2014 )

Que sont devenus nos noels d’antan ?

Où sont passés ces noels d’antan
Que nous trouvions merveilleux avant,
Où est la vraie valeur de Noel
Où nous allions à la messe de minuit,
Où l’on chantait les chants sacrés
De la nativité du Christ aimé.

Où sont ces noels étoilés
Où devant nos yeux émerveillés
Sous le sapin illuminé
Quelques cadeaux nous étaient destinés
Et qu’alors on appréciait?

Où sont ces noels familiaux
Où l’on se retrouvait radieux
Autour d’une table bien garnie,
Entourés de bonne compagnie
Entre rires et bons mots,
Sans faire de chichis.

Quand on voit les noels de maintenant
Où sont les valeurs que nos parents
Nous avaient enseignées patiemment,
Quand on voit ce qu’ils sont devenus
Ce n’est vraiment que du superflu.

Je sais qu’il faut vivre avec son temps,
C’est là que l’on voudrait redevenir un enfant
Il y a de ça cinquante ans!

( 17 février, 2014 )

J’ai toujours garde mon ame d’enfant

J’ai toujours été émerveillée par les poupées
Par leur joli minois, par leurs belles robes rosées
Surement parce que je n’en ai jamais été gatée,
Et qu’à mon époque une, c’était assez.

J’ai toujours été émerveillée par les belles histoires
Parce que c’est pur, parce que c’est de la joie,
Parce que c’est du piment, que ça se termine bien
Parce que les belles histoires, ça nous redonne l’espoir.

J’ai toujours été émerveillée par les ruisseaux
Qui coulent à flan de coteau,
par leur musique claire et ingénue
Où l’on peut y tremper ses pieds nus.

J’ai toujours été émerveillée, malgré mon age avancé,
Par toutes les choses merveilleuses de l’enfance,
Tout y est si beau, si frais, si pur
Et oui, j’ai toujours gardé mon ame d’enfant!

123456
« Page Précédente  Page Suivante »
|